Logo CPB

Club Philatélique Brainois

Flash n°360 - Mars 2003

Prochaines réunions

Les dimanches 16 Mars et 6 Avril 2003
De 9 h 30 à 11 h 30. – Local : Centre Culturel, rue J.Hans, 4


Nous avons la triste mission de vous annoncer le décès, le 8  février 2003, de l’épouse de notre membre Monsieur Roger Miessens
Nous lui présentons nos très sincères condoléances ainsi qu’à sa famille.


Le Secrétariat communique :

Le Comité et les membres du club souhaitent un prompt rétablissement à Monsieur Jacques Pleunes.
Sa bonne humeur et son dynamisme nous manquent.
Jacques, reviens vite !


Pour rappel

En raison des fêtes de Pâques, notre réunion du 3e Dimanche d’avril 2003 est annulée, mais par contre nous vous invitons tous à notre 5e Bourse qui aura lieu le 12 avril 2003 de 9 à 17 heures en la salle communale d’Ophain.

A 19 h 30 nous organiserons notre souper annuel, votre participation est souhaitée et cela pour un prix démocratique de 15 € par personne, boissons non comprises.

Vous trouverez le bon de réservation au centre de ce flash, attention pour une question d’organisation, la date limite d’inscription est fixée au 29 mars 2003 au plus tard.

Nous espérons que vous serez nombreux et heureux de partager un repas entre amis.


JEUX – CONCOURS.

Sixième épreuve de notre jeu-concours 2003.

Ce jeu-concours s’adresse à tous les membres en règle de cotisation et est gratuit, il vous permet de parfaire vos connaissances philatéliques générales et est doté de nombreux prix au classement final.

Il n’est jamais trop tard pour participer !

Seniors : pour 50 points ( 5 x 10 points )
360.1   Pourriez-vous m’aider à retrouver la mémoire ?
De quels timbres s’agit-il ?

360.2     Un chant révolutionnaire français clamait bien haut : ‘’ Ah ! Ca ira, ça ira, ça ira ! Les aristocrates, à la lanterne ‘’
A quel timbre pourriez-vous raccrocher cette phrase ?
Pourquoi ?

360.3     Trouvez la réponse à la charade suivante :
Mon premier est une note
Mon deuxième se fréquente dans les casernes et au travail
Mon troisième change tous les jours
Mon quatrième est indispensable pour vivre
Mon cinquième se paie
Mon sixième revient toujours
Mon tout est un tableau
Sur quel timbre le voit-on ?

Juniors : pour 50 points ( 5 x 10 points )
360.J1         Le microbiologiste Robert Koch a découvert le vaccin contre la tuberculose : vrai ou faux ?

360.J2         Une mappemonde, une barbe et une drôle de coiffure
          Qui suis-je ?
          Sur quel timbre me trouve t-on ?

360.J3   Cet ensemble pèse 9500 Kg et mesure 2,5 m de haut.
             De quoi s’agit-il ?
             Quel sont les n° de ces timbres  ?

NB.    Le total des n° recherchés est 4788

Les réponses sont à remettre au plus tard le 6 avril 2003, lors de notre réunion, ou à envoyer au Président :
 R. Duhamel, Av. des Erables 14 à 1420 Braine-l’Alleud.

Réponse à la quatrième épreuve 2003 – Flash 358

Senior :

358.1                  Le plus vieux timbre de Belgique sur lequel on me trouve est le n° 734
Dans la mythologie romaine c’est Minerve et chez les grecs : Niké, déesse de la victoire.

358.2                  Le timbre n° 2508 représente une statuette Maya et mon cousin est le colosse du temple de Tula qui est représenté sur le timbre n° 1458

358.3         Mon premier : Matou, mon deuxième : te, mon troisième : Bell
Donc mon tout est  « Ma toute belle », tableau de Serge Vandercam, sur le timbre n° 2539.

Junior :

358.J1       Il s’agissait du timbre 1402

358.J2 L’auteur de cette œuvre est Charles Despiau.
            Cette sculpture est représentée sur le timbre 1777.

358.J3 Nous recherchions Saint Norbert ( Norbert de Gennep ), il repose à l’abbaye de Strahov à Prague.
Représenté sur le timbre n° 2156

Classement de cette épreuve et total des points ( ) :

Ont obtenu pour cette épreuve :
Seniors                        Juniors

50 points                  Mmes                       Bourgeois (220)    50 points         Verhelle Iris ( 110 )
                                                                 
Cotton ( 180 )
                                
Melle                         Lambert C. ( 200 )
                                
Mr.                            Cotton W. ( 160 )
40 points                  Mrs                           Cornet H. ( 210 )
                                                                  Aeck R. ( 195 )
                                                                  Lambert M. ( 195 )
30 points                  Mme                         Petit ( 195 )
                                
Mrs.                          Catteeuw R. (165 )
                                                                  Daminet ( 195 )
                                                                  Flamand Ch. ( 180 )
                                                                  Pays M. ( 90 )

Bravo et bonne chance pour la suite !


Conseil

De temps à autre , aérez votre collection de timbres-poste ; ainsi vous éviterez la formation de la « rouille ».


DOSSIER
Qui a inventé la carte postale ?

( Madame Warin )

 L’ Autriche – Hongrie est considérée comme le berceau des premières cartes postales apparues vers 1869. Il s’agissait de simples cartes sans illustration.
C’est en 1872, à Marseille, que cette tradition a véritablement pris son essor et trouvé son orientation.
Les premières images étaient des reproductions photographiques des villes et villages de l’Hexagone ; ces cartes sont devenues des pièces de collection : certaines sont vendues aux enchères à plus de 800 €.
Le marché de la carte postale est aujourd’hui une entreprise prospère qui a résisté à tous les moyens modernes et sophistiqués de communication ( GSM, fax,  e-mail, etc. ). Elle brasse des millions d’euro chaque année dans le monde. Rien quand France, on vend près d’un demi-milliard de cartes par an, mais cinq fois plus encore en Grande-Bretagne, chaque britannique en écrivant une cinquantaine par an.

C’est son look de plus en plus diversifié qui assure à la carte postale son succès planétaire. Car il en existe des modèles pour accompagner toutes les circonstances de la vie, de la naissance à la mort.
Ce sont, bien sûr, les cartes postales touristiques qui représentent le volume de vente le plus important. Les cartes de vœux de Noël et Nouvel An se taillent aussi une bonne part du marché, mais moins que les souhaits d’anniversaire, qui viennent en tête du hit-parade des vœux et souhaits échangés.
Avec le concours d’artistes de renom, beaucoup de cartes postales sont devenues de petits chefs-d’œuvre. Ce commerce en pleine expansion justifie également la multiplication des points de vente et la surface sans cesse accrue des présentoirs dans les boutiques.

Au fil du temps, les cartes postales n’ont cessé de devenir plus luxueuses : certaines sont devenues sonores et musicales, d’autres ont adopté le relief ou des formats king-size.

Seule menace à l’horizon de cette juteuse industrie : la carte informatique animée qu’on envoie par Internet.


EXPOSITION

Une exposition originale à visiter.

Notre membre, Monsieur René Pède dévoile une partie de sa collection de jeux de cartes sur les thèmes des musiques, des carnavals et des masques : la carte de la diversité, au Musée de Braine-l’Alleud, place Cardinal Mercier, 18 - du 22 février au 22 mars 2003, du lundi au vendredi de 9 à 17 heures, le samedi de 10 h 30 à 12 h 30 et de 13 h 30 à 16 heures. ( tél. 02 384 31 14 )

Voyage sur deux étages au pays des cartes à jouer

Durant un mois, chacun pourra taper la carte à sa guise, du moins avec ses yeux, notre membre y présente une quarantaine de jeux différents, pas tous pourvus des 52 cartes attendues.

La trace des premières cartes date du 14 mai 1379. L’argentier consigne alors dans son livre une dépense de 8 moutons et demi, monnaie d’or de l’époque, consentie par les duc et duchesse de Brabant Wenceslas et Jeanne pour acheter un jeu de cartes

Les portraits français sur pied dominent cet univers jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Ils sont d’abord l’œuvre de miniaturistes qui travaillent dans les palais et font ensuite leur entrée dans les milieux populaires.

La Révolution bannit les rois et reines.
Le monde des cartes découvre la fantaisie.

La Révolution française fait disparaître tout ce qui touche à la royauté.

Comment jouer sans rois et reines ?

Ils sont remplacés par des personnages mythologiques et le monde des cartes commence à s’ouvrir à la fantaisie. Celle-ci va prospérer au XIX siècle avec l’apparition de nouvelles techniques comme la lithographie. Les cartes à jouer sont alors bien fixées, tant en Amérique qu’en Europe : le portrait français avec les cœurs, carreaux, trèfles et piques, les enseignes germaniques avec glands, feuilles, cœurs et grelots, les enseignent méditerranéennes avec épées, bâtons, coupes et deniers.

Les cartes de fantaisie firent florès après la seconde guerre mondiale même si André Breton réunit, dès 1941, une série d’amis afin que chacun signe deux œuvres destinées à former un jeu. Les enseignes devinrent des flammes, des roues, etc. C’est ce qu’on appelle le jeu de Marseille. Celui-ci n’apparut cependant qu’en 1967.

Vu le foisonnement de ce monde peu connu, le concepteur a limité le spectre de l’exposition à trois thèmes complémentaires. L’exposition du musée ne se veut pas didactique, le but et le plaisir sont de montrer l’extraordinaire richesse iconographique des cartes destinées au jeu ou ayant le jeu pour prétexte.

Jeux de cartes chinois, du carnaval de Bâle, des chanteurs des années 60, du millénium, tarot allemand de la fin du XVIIIe siècle, mais aussi une élégante " couturière à la carte ", couronnée à New Haven en 2001.

A cette occasion vous pouvez aider notre membre à compléter sa collection thématique et philatélique en lui procurant du matériel en rapport avec son sujet.
Il vous en remercie d’avance.


Le saviez-vous !!

Allemagne : les valeurs faciales changent

Suite à une baisse des tarifs postaux des régimes intérieurs et international, en vigueur depuis le 1er janvier 2003, les timbres allemands voient leur faciale diminuer en moyenne de 4 centimes d’euros.
Un événement suffisamment rare pour être souligné !
L’harmonisation des tarifs postaux européens serait-elle en marge ?


FLASH - JUNIOR

Voici maintenant quelques thèmes à développer pour l’élaboration d’une collection .

THEMATIQUE … LA CHASSE ( suite du n° 359 )

6 – La lutte inégale
            6.1 – la chasse en solitaire
            6.2 – la chasse en groupe
            6.3 -     la chasse au perchoir
            6.4 – la chasse à l’affût

7 – La chasse non contrôlée
            7.1 – protection des cultures

            7.2 – lutte contre la transmission des maladies

8 – Legs à la descendance
            8.1 – natures mortes sur la chasse
            8.2 -     les trophées

9 – Le gibier au menu
            9.1 – fêtes en plein air
            9.2 -     gastronomie

Une variante au plan ci-dessus pourrait être :
A )        traiter le point 1 dans les types de chasses légales du point 6.
B )       commencer alors le point 3 en lieu et place du point 1
C )       le point 6 devient alors :
6.1 – chasse au gros gibier
6.2 – chasse au petit gibier
6.3 – chasse au gibier d’eau
6.4 – autres espèces

A ce sujet, il faut cependant remarquer que le point 6 de notre plan doit être travaillé simultanément avec le nouveau point 6.

Pour conclure, ce plan est essentiellement susceptible d’améliorations et de modifications  au gré des idées du collectionneur. Disons –le, le plan est un bon point de départ, mais la bonne voie doit encore être précisée. L’étude préliminaire du thème, indispensable, y pourvoira.

Etude préliminaire du thème « LES POISSONS »

Ce thème est généralement connu et renommé. Il prête aussi à un travail et à une discussion en collaboration entre moniteurs de jeunesse et jeunes philatélistes. On peut lui trouver matériel postal et documentation à suffisance.

A l’origine, c’était une collection de sujet, à savoir un classement des espèces de poissons. La plupart du temps, un seul livre spécialisé suffisait pour présenter le développement. La disparition des collections de sujets ne laissa en présence que la collection thématique.

Ce qui entraîna l’obligation de compléter les collections de sujet par des éléments thématiques comme par exemple : conditions de vie, chaînes trophiques, poissons d’eau douce ou de mer, etc.

Pour ce faire il fallait plus de documentation.
Puis la collection gagna en profondeur avec l’ajout par exemple des espèces protégées, de la pêche, de l’alimentation humaine, etc.
A ce stade il faut une sérieuse étude préliminaire pour présenter un travail équilibré et logique, en bref, pour développer une collection de sujet en une véritable thématique.

Discussion du thème
1.- Que recouvre le vocable « POISSONS »
1.1 – Zoologie : sous embranchement : vertébrés
super classe : poissons
classe :           cartilagineux
                                    osseux

Cette rubrique regroupe toutes les sortes de poissons : un survol systématique incluant la biologie des espèces. On peut éventuellement compléter par les espèces disparues, la paléontologie et les conditions de vie. Il est indispensable de se procurer la documentation nécessaire.

         1.2    - Vu l’importance du matériel postal et la diversité des espèces de poissons, il faudra  faire un premier choix :        a)   poissons d’eaux douces
                                    b)   poissons de mer
La documentation et les catalogues de timbres-poste serviront de base pour établir le choix et dresser une mancoliste.

2.- L’action
            L’action est le verbe pêcher, débouchant sur la pêche commerciale et la pêche sportive ou, en d’autres termes, la pêche comme source de revenus ou de nourriture et la pêche sportive comme détente.

Compte non tenu du matériel postal existant, nous traiteront d’abord des possibilités. En fonction de ces dernières, nous sélectionneront plus tard les éléments appropriés dans l’optique du thème définitif.

2.1        La pêche
Ce terme recouvre essentiellement le mot POISSONS, mais ce n’est qu’un aspect. La pêche est en réalité un terme englobant toutes les activités humaines concernant la capture des poissons, crustacés, coquillages, mollusques, mammifères marins, algues et varechs. L’accent est mis en ce cas sur la pêche professionnelle.
A présent que l’on sait ce qui est pêché, on peut développer les subdivisions, à savoir :
a)      d’après le milieu :           pêche en mer
                                    pêche en eau douce
b)      selon l’emplacement géographique des zones de pêche :       en pleine mer
                                                            rivage
                                                            rivières, etc.
c)      selon le type d’animaux pêchés : harengs, poissons plats, crevettes, etc.
d)      selon le matériel utilisé :                        filet dérivant
                                                chalut sur fond, nasse, etc.
e)      selon le but de la pêche :                       industrie
                                                            alimentation directe de la population.

Il tombe sous le sens que le tout premier choix, « eau douce ou eau de mer » est important.
Les points a à e restent, à condition d’être adaptés.
f)       en conclusion des points mentionnés plus haut, il y a les modalités de travail, aussi bien en eau douce qu’en mer, à savoir :
le traitement des prises
leur transport
les produits derives
la construction des bateaux

2.2        Pêche sportive
         C’est une forme de passe-temps en plein air, on capture le poisson à la canne à pêche, à la ligne, à l’hameçon. Elle est également accessible à tous, vu les modalités variées de sa pratique, que ce soit depuis les rives ( des rivières, étangs, etc.) depuis une embarcation ( en mer, sur les lacs, etc.) ou les pieds dans l’eau.

3- Choix, traitement
         Le premier choix important se fait entre poissons d’eaux douces ou de mer. Le développement thématique sera le même pour chacun. Il existe suffisamment de matériel postal pour développer chaque choix séparément. Ce choix influencera les développements ultérieurs, comme les poissons ou la technique de pêche.

3.1        Le thème « LES POISSONS » ne demande pas de choix ultérieurs ; la base, tant pour les poissons d’eau douce que pour les poissons de mer, est en effet la même :
leur biologie
les espèces
leur habitat
leur nourriture
leurs prédateurs

         On pourrait traiter de manière plus approfondie :
leur place dans l’alimentation humaine
leur place comme objet de passe-temps
les agressions anthropiques (pollutions, barrages, etc.)

3.2       Pour le « LA PECHE », les choses se présentent quelque peu différemment : si nous nous reportons à notre rubrique 2.1,
choix du milieu ( eau douce ou marine )
zones de pêche ( plusieurs choix )

Le choix réside dans le fait que les points c à e doivent être traités dans la même optique. C’est en fait un choix imposé. Le point f ( modalités de travail ) est valable pour les deux milieux.

Ce thème n’est évidemment pas à portée de main si l’on s’adresse aux jeunes. Il serait plus souhaitable et il y a assez de possibilités pour élaborer un ensemble logique.

3.3                   Le titre du thème
Il est évident, d’après ce qui précède que le titre est une partie très importante. Il apparaît que le titre « LA PECHE » est trop vaste, trop général. Un titre tel « LA PECHE EN MER » ou « LA PECHE COTIERE » donne une description claire du but recherché. C’est également vrai pour un titre comme « LES POISSONS D’EAU DOUCE ».

4.                  Aspects complémentaires
Il faut différencier les vrais poissons de l’emploi du mot. On connaît par exemple les poissons en astrologie et en astronomie.

En rapport direct, on connaît la pisciculture pour la pêche, la pêche sportive (pisciculture en vivier ), et pour la consommation humaine directe.
Le droit est appliqué pour rendre la pêche efficace.
Ne pas oublier les subdivisions presque « accessoires » comme :
en peinture
dans la littérature
dans les fêtes
à la poste
etc.

« Accessoires » parce qu’on y accorde pas beaucoup d’attention. C’est considéré comme une fin classique pour une thématique. Quand on est certain de ce que représente le matériel postal choisi, cela peut rentrer en complément ou en ajustement d’autres points dans le développement du thème. ( par exemple, le type de bateau de pêche )

Considérations finales
Cette courte analyse thématique peut servir de base, aussi bien pour les adultes que pour les jeunes. Nous n’avons pas établi de plan, car, des choix exposés ci-dessus et des explications s’y rapportant, on peut élaborer le sien en fonction de sa catégorie d’âge.


Lu pour vous

Timbres Magazine – n° 31 – Janvier 2003
- Passion         Les séries Grands Hommes
- Thématique   Route du thé, Ceylan par voie de mer
                        Napoléon, de l’Espagne à Wagram
                        Judaïca, les vitraux de Chagall
- Collection      Colonies, un seul but : la victoire
                        Philatélie fiscale, des papiers d’Etat dans votre collection
- Histoire          Etude du type ‘’ Sage ‘’, troisième partie
                        Tous au pôle Sud
- Régionalisme            Les Bouches du Rhône
- Cartes postales        Les cartes du Tigre
- Décryptage   Hors sac
- Découverte   Aland, l’écho du pays des rêves


AGENDA

HANNUT – Samedi 22 mars 2003 de 9 à 17 heures, au marché couvert.
Bourse des collectionneurs organisée par le Philatélic Club de Hesbaye. Invitation cordiale à tous.
Entrée : 1,50 € donnant droit à une consommation suivant tarif.

WATERLOO – Le 23 mars 2003 de 9 à 16 heures
Bourse organisée par le Waterloo Philatelic Club à l’Ecole Communale du Chenois à Waterloo.
Bienvenue à Tous.

EVERE – Le 5 avril 2003
Bourse, à la Salle « G.C.Everna », rue St. Vincent, 30 à 1140 Bruxelles.

LAEKEN – Le 5 avril 2003
Bourse, au Centre Culturel « Nekkersdal » rue G. Schildknecht 26, 1020 Bruxelles

RENAIX – Exposition et pré vente ‘’ Rothnacum 2003 ‘’, le 5 juillet 2003.
Salle C.O.C., Rue du Pont Neuf , 1 à 9600 Renaix

OPHAIN – 12 avril 2003 de 9 à 17 heures
Salle Communale, rue des Combattants
BOURSE DES COLLECTIONNEURS
Bienvenue à TOUS
Itinéraire fléché – Ring RO, sortie 23 – Entrée gratuite – Parking aisé.


INFOS

Emissions illicites. – Luttons contre ces émissions !
La poste birmane tire la sonnette d’alarme devant la prolifération d’un nombre important de feuillet émis en son nom. ( Circulaire de l’UPU n° 428 du 25 novembre 2002 ) Tous ces timbres ont une valeur faciale en Kyats et son légendés en anglais.

Liste de ces émissions :

Cinéma
Bruce Lee : 1 feuillet de 6 valeurs à 100 K. + 3 BF de 3 valeurs à 10 (2) et 20 K.
Marylin Monroe : 1 feuillet de 6 valeurs à 10, 20, 50 (x 2), 100 et 200 K. , au millésime2001 + 1 feuillet de 6 valeurs à 100 K.
Elvis Presley : 6 BF d’une valeur à 500 K.
Films d’horreur : 1 feuillet de 6 valeurs à 100 K.

Faune et flore
Orchidées et logo du Rotary : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 ( x 2), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ), et 200 K. ( x 2 )
Champignons et logo du Rotary : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 ( x 2 ),20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 K. ( x 2 )
Chiens et chats et logo des scouts : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 ( x 2 ), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 K. ( x 2 )
Poissons : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 ( x 2 ), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 K.
             ( x 2 )
Hiboux : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 (x 2), 20 (x 2 ), 50, 100 (x 2 ) et 200 K. (x 2 )
Tous ces feuillets portent le millésimes 2001

Moyens de transports
Automobiles d’autrefois : 8 BF de 2 valeurs à 100 et 200K.
Trains : 2 feuillets de 9 valeurs à 10 ( x 2 ), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 K.       ( x 2 ), au millésime 2001

Peinture
Tableaux d’impressionnistes : 6 BF d’une valeur à 100 et 200 K.

Personnalités
Personnalités du XXe siècle : 1 feuillet de 9 valeurs à 10 ( x 2 ), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 ( x 2 ) illustrant notamment Bruce Lee, Tiger Woods, Mao et Sun Yat Sen
Mariage royal aux Pays-Bas : 1 BF d’une valeur à 500 K.
Stars de la musique : 2 feuillets de 9 valeurs à 100 K.

Sports
Formule 1 : 2 Bf de 2 valeurs à 100 et 200 K., au millésime 2001
Icône du Golf : 6 BF de 2 valeurs à 100 et 200 K.
Joueurs d’échec : 12 BF d’une valeur à 300 K ;, au millésime 2001
Tiger Woods : 3 BF de 3 valeurs à 20, 50 et 100 K. au millésime 2001
Jeux d’échecs : 2 feuillets de 9 valeurs à 10 ( x 2 ), 20 ( x 2 ), 50, 100 ( x 2 ) et 200 K. ( x 2 )


DOSSIER

Petite histoire de l’ aviation.

L’homme a toujours souhaité pouvoir maîtriser les forces de la nature, sur l’eau ou dans les montagnes. Mais son plus grand défi fut de pouvoir voler.

Icare, dans la mythologie grecque, s’évada du Labyrinthe avec les ailes en plumes et cire confectionnées par son père Dédale, mais il s’approcha trop du soleil : la cire fondit et il tomba dans la mer.

Dans les année 1400, Léonard de Vinci était convaincu qu’il était possible de voler. Le souhait de l’homme de pouvoir voler à l’aide de la puissance d’un moteur, sur une distance déterminée et vers une destination décidée, est devenu une réalité au début du 20ème siècle, ce but fut atteint, et ce fut le début d’une évolution importante, car moins de 66 ans après le premier vol, l’Homme posa son pied sur la Lune.  Actuellement, au 21ème siècle, nous fêterons les pionniers de l’aviation.

Le 17 décembre 1903 décollait le premier avion motorisé ‘’ plus lours que l’air ‘’ contrôlé par un pilote lors d’un vol continu. Ce vol historique se passait aux Etats-Unis : il ne dura que 12 secondes et sur 37 mètres. Le même jour, 4 autres essais furent éffectués, et le plus long fut de 260 mètres.

En Europe, après le court ‘’ décollage ‘’ de Clément Ader en 1890, le premier vol fut effectué, le 12 septembre 1906 par le danois Jacob Christian Ellehammer, il fut le premier Européen à voler sur une distance de 43 mètres, sur la petite île de Lindholm. Quelques années plus tard, en 1912, après des recherches approfondies, il réussit à voler avec un hélicoptère.

En 1909, le Français Louis Blériot fut le premier à traverser les 22 miles de la traversée de la Manche, de Calais à Douvres en Angleterre. Le vol dura 40 minutes et lui donna une place dans les livres d’histoire. En plus, il recut un prix de 1.000 livres sterling du journal ‘’ London Daily Mail ‘’.

Tous ces exploits ont permis de déboucher sur des inventions successives.

Au fil du 20ème siècle, l’aviation a dépassé plusieurs fois ses propres limites, en ce qui concerne la taille des appareils, les distances parcourues ou la vitesse atteinte. De nombreux pionniers de l’aviation ont obtenu une position importante grâce à leur profession.

Peu nombreux sont ceux qui n’ont jamais entendu parler de Guynemer, de Nungesser, de Roland Garros et plus près de nous, de frères Tips, de Jan Olieslagers et d’Edmond Thieffry qui éblouissaient les nuages, ou bien d’Amy Johnson qui fut la première femme à voler en solitaire, vers l’Australie.

Charles Lindbergh devint célèbre car il fut le premier à traverser l’Atlantique sans escale, et Yuri Gagarine est célèbre car il fut le premier homme dans l’espace.

Louis Blériot

Appartient à la première génération d’aviateurs. Né le 1 juillet 1872 à Cambrai, il sort ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale. C’est en réalisant quelques vols sur planneur, qu’il s’intéresse à l’aviation ainsi qu’à la conception d’appareils motorisés. Il réalise un planneur qu’il fait construire par Gabriel Voisin, mais le vol de ce planneur est un échec. La plupart des premiers appareils qu’il conçoit s’écrasent au premier essai. Avec le 7ème modèle , il réussit, ce qui renforce sa passion pour l’aviation.

Le 25 juillet 1909, Blériot décole à bord de son monoplan Blériot XI qu’il a lui même construit. Par la suite, il produit plus de 800 avions de 40 types différents, il fut le premier industriel de l’aviation. Pendant la première guerre mondiale, il construisit différents types d’appareils qui équipèrent notamment certaines unités de l’Armée française. Il mourut le 2 août 1936.

J. C. Ellehammer

Jacob Christian Ellehammer est né au Danemark en 1871, et pendant toute sa vie, il s’intéressa à l’électricité, à la machine à vapeur, à l’aviation, à tout ce qui était innovant.

Il disait : La vie n’a pas de valeur en soi, elle est ce que tu en fais. Plus tu fais, plus la vie a de la valeur. Il est sûr que, jusqu’à sa mort en 1946, il vécut selon ce principe.

Parmi les nombreuses innovations d’Ellehammer se trouve un moteur avec refroidissement par air.

Les articles ci-dessus peuvent être reproduits avec mention de la source et avis favorable du Club Philatélique Brainois. Envoyer une copie de la publication au président.